Histoire

Comment le village "Bali Aga" de Tenganan obtenu ses terres

Les Bali Aga, un peuple toujours présent

Les Bali Aga, descendants des habitants originels de Bali (avant les diverses migrations trans-îliennes), sont toujours présents dans quelques villages. Ils vénèrent la nature et le culte de leurs ancêtres, en y mêlant des influences hindouistes.

Celui de Tenganan, dans le Sud Est, est le plus connu et également le plus visité. Il possède une large superficie de terres particulièrement fertiles, lui permettant de vivre dans une quasi autarcie respectée par les royaumes traditionnels. Une légende permet de mettre à jour la manière dont les habitants de Tenganan ont obtenu ces riches terres…

Tenganan, village le plus ancien

Bien avant la conquête de Bali par l’empire javanais Majapahit au 14e siècle, le cheval préféré du puissant roi de Bedaulù s’échappa. Durement marqué par la perte de l’animal, le roi envoya des hommes de chaque village sous sa dépendance dans toutes les directions avec pour mission de le retrouver. Les hommes de Tenganan partirent vers l’est et, après des jours de recherche, trouvèrent le corps de l’étalon mort. En gage de reconnaissance, le roi leur offrit de choisir leur récompense. Le chef du village demanda simplement d’obtenir la surface de terrain imprégnée de l’odeur du corps. Appréciant la modestie de cette requête, le roi ordonna à son officier doté de l’odorat le plus délicat de suivre le chef du village afin d’établir les limites des nouvelles terres de Tenganan. Ils marchèrent des jours entiers, mais où qu’ils aillent, l’odeur semblait les poursuivre.

Finalement, l’officier exténué ne put aller plus loin. Il déclara que la terre parcourue était suffisamment vaste, et que les habitants de Tenganan pouvaient s’en satisfaire amplement. Quand l’officier fut parti, le chef du village sorti de dessous ses vêtements une pièce de viande faisandée coupée de la carcasse.