Spiritualité

Les Dieux de Bali

Deux catégories de Dieux

Les Dieux de Bali sont séparés en deux catégories aux frontières fluctuantes: les Dieux ouraniens (les ancêtres divinisés) et les Dieux chtoniens (les âmes pas encore purifiées).

L’adoration, ou « Puja« , permet d’établir le contact avec l’un ou l’autre groupe. Les objectifs de cette adoration diffèrent selon le caractère ouranien ou chtonien de la divinité. Si cette dernière fait partie du monde ouranien, l’adoration sera une tentative de participation à sa pureté.

Dans le cas d’un Dieu chtonien, le culte permettra de rester à l’abri du danger. Parmi les Dieux ouraniens, le plus important est Siwa, le Dieu Solaire, sans doute déjà vénéré comme tel dans les cultes pré-hindouistes. On trouve ensuite les Dieux des Montagnes, notamment les Seigneurs du Gunung Agung, du Gunung Batu Karu et du Gunung Batur. Les Dieux des Lacs de montagnes (Danau Batur, Danau Bratan) appartiennent au même univers.

Les figures emblématiques de ces deux catégories

Kama, Dieu de l’amour et de la beauté, patron des poètes, Sri, Déesse du riz, Ngurah, Dieu protecteur des terrains et du sol, et Taksu, messager de Dieux et médiateur entre les Dieux et les hommes, complètent ce petit tour d’horizon du monde ouranien. Les deux figures principales de l’univers chtonien sont Ratu Gede Dalem, Dieu du cimetière et du temple des morts, et Yama, Dieu des morts, prince de l’enfer et chef des troupes de Démons.

Le Dieu Sang Hyang Widi

Comme dans l’hindouisme, tous les Dieux ouraniens ont une manifestation chtonienne, négative et malfaisante. Dans le culte populaire, tous ces Dieux ne sont pas représentés et n’ont pas d’emblème. Leur caractère demeure vague et fluctuant. L’objet du culte, ce sont “les Dieux” en général, la “Surnature”. Un Dieu caractérise à lui seul l’idée de Surnature dans sa globalité: Sang Hyang Widi, l’élément divin dépassant toute multiplicité, qui préserve l’unité dans cette diversité.

Il est le gardien de l’ordre cosmique et moral. Puissance impersonnelle, il domine les autres Dieux et les ancêtres divinisés. Il est ce qui, dans la religion balinaise, se rapproche le plus du Dieu des monothéistes.