Spiritualité

Semar : Père de tous les hindous et frère de tous les hommes

Un personnage important

Semar est le plus important personnage de la mythologie javanaise. Absent dans le théâtre d’ombres joué en Inde, il apparaît dans les spectacles du wayang joués à Java, où il est accompagné de ses deux fils, Petruk et Gareng. Ce sont les serviteurs et fidèles compagnons des Pendawa, les cinq frères qui combattent leurs cousins les Korawa.

Semar est représenté en personnage borgne, ventru et courbé, au nez plat, à la mâchoire inférieure en avant et au fessier rebondi. Semar, que l’on pourrait considérer comme un clown, est en fait un dieu à l’apparence humaine, le gardien des esprits de tous les Javanais depuis leur apparition jusqu’à la fin des temps. Il est à ce titre le personnage le plus sacré du wayang, le plus important aux yeux des Javanais. Bien qu’il apporte une touche burlesque au spectacle et qu’il fasse rire tout le monde, Semar délivre en réalité des messages beaucoup plus sérieux.

L’origine de Semar

L’origine de Semar et de son apparition dans le wayang javanais est incertaine. Une des hypothèses avancées par les Javanais considère que Semar serait en fait le descendant direct de Dieu et frère aîné de Batara Guru, plus connu sous le nom de Shiva. Quand son jeune frère devint le roi des autres dieux, Semar, lui, devint un homme. Une autre généalogie dit que Semar serait le fils d’Adam et Eve. En effet, pour certains habitants de Java, tout le monde descend de deux personnes : Nabi (qui veut dire prophète) Adam et Babu Kawa (Eve). Nabi Adam et Babu Kawa eurent deux enfants : Nabi Sis et Sajang Sis (Semar). Nabi Sis donna naissance à tous les prophètes : Nabi Ibrahim (Abraham), Nabi Nur (Noah), Nabi Muhammad et Nabi Isa (Jésus). Les différents peuples occidentaux descendent de leurs prophètes (les Arabes de Muhammad, les Européens de Jésus). Semar, quant à lui, donna naissance aux Hindous et aux Javanais. Tous les hommes ont donc la même origine et leurs religions s’apparentent.

Un père commun

Dans tous les cas, tous les Javanais s’accordent à dire que Semar est leur père à tous, qu’il soit une ancienne divinité présente sur terre avant l’apparition des hommes, qu’il soit descendant direct de Dieu ou alors l’un des fils d’Adam et Eve, les premiers humains créés par Dieu. Ainsi, même si Semar est représenté dans le wayang comme un petit homme gras et maladroit, il est très respecté et son rôle dans le spectacle sert à délivrer plusieurs messages. Par exemple, Arjuna, l’un des héros dans les histoires racontées par le wayang, est toujours accompagné, où qu’il aille, par Semar, Gareng et Petruk, ses « parents. » Même si Arjuna a tué beaucoup de géants, il ne doit pas être fier ni penser qu’il a tout conquis. Même s’il est plus grand, plus fort, plus intelligent que ses « parents », il doit les écouter car ils ont plus d’expérience, plus de sagesse malgré leur apparence clownesque. Semar nous rappelle ici que les plus jeunes doivent toujours écouter les plus anciens et les respecter et, de façon plus générale, qu’il ne faut jamais juger les gens sur leur apparence.

Un rôle bien particulier

Pour rappel, le wayang raconte une lutte entre les « bons » Pendawa et les « mauvais » Korawa qui sont en réalité l’image de nos faiblesses. Le rôle de Semar est de nous faire réfléchir où est le bien et où est le mal. Il représente une vision réaliste du monde opposé à la vision idéaliste qui voudrait que le mal disparaisse une bonne fois pour toute de la surface de la terre. Mais où est le bien, où est le mal ? Ainsi, Semar se permet même de s’opposer aux dieux. Un jour Shiva descendit sur terre sous la forme d’un magicien. Il approcha Arjuna et l’ensorcela pour lui faire croire que s’il tuait Semar, les Pendawa et les Korawa seraient capables de faire la paix. Arjuna, ensorcelé, alla vers Semar pour le tuer malgré tout l’amour qu’il pouvait avoir pour lui. Semar dit alors à Arjuna : « Comment ? C’est ainsi que tu me traites après toute l’aide que je t’ai apportée et tout l’amour que je t’ai donné ? » Arjuna, honteux, avait donné sa parole à Shiva et ne pouvait reculer. Semar décida donc de s’immoler plutôt que de mourir des mains d’Arjuna. Il créa une boule de feu et sauta dedans. Mais au lieu de mourir, il reprit sa forme divine et vainquit le magicien. Et la guerre entre les Pendawa et les Korawa recommença, encore et encore. Semar voulait ainsi dire que cela ne sert à rien de tuer ses voisins pour faire disparaître le « mal ». Ce sont les démons, les faiblesses qui se cachent en chacun de nous qu’il faut combattre.

Semar, fils de Dieu, fils d’Adam et Eve, père de tous les Hindous, par son apparence humaine et burlesque nous rappelle que malgré nos différentes croyances, nos différences de mode de vie et de niveau de vie, tout le monde descend des mêmes personnes, tout le monde vient du même endroit. Les hommes sont frères et, au lieu de se battre entre eux, ils devraient combattre leurs propres démons intérieurs.