Le plus grand temple hindou de Bali

Nous sommes heureux de vous présenter une quarantaine de photos des vestiges du Grand Temple de Bali, prises le 26 octobre 2012 dans l’enclos familial du grand prêtre vichnouiste Ida Resi Bujangga Wisnawa Ganda Kusuma résidant à Penatih à l’est de Denpasar.

C’est alors que des ouvriers creusaient une fosse sceptique que leurs pioches ont touché un socle de pierre à un mètre de profondeur. Cette trouvaille date en vérité du 29 septembre et non du 23 octobre comme on le lit dans les entrefilets des journaux narrant sans efforts d’investigation l’historique découverte. Ida Resi Bujangga Wisnawe et sa famille continuèrent d’activer des pioches à divers autres endroits de l’enclos familial et mirent ainsi à nu eux-mêmes une importante partie des ruines avant de mettre un terme à leurs hésitations et d’alerter le Centre Archéologique de Bali le 14 octobre dernier. Les fouilles furent menées de manière plus méthodique et c’est le 23 octobre que les premières conclusions ont été révélées à la presse locale, puis diffusées internationalement le 25 octobre.

Le mystérieux temple, à base carrée comme cela se faisait à l’est de Java au 14e et 15e siècle, est construit de briques de pierre de quarante centimètres de large et d’un mètre à un mètre vingt de long, des briques d’une taille record en Indonésie, tous temples et toutes époques confondues. L’aile de 22 mètres qui a été excavée indique que le temple découvert serait d’une hauteur d’environ 40 mètres soit de l’ordre de grandeur des trois temples principaux de Prambanan à Java Centre !

Considérant la petite taille de l’île de Bali comparée à celle de Java, la grandeur du temple découvert est absolument stupéfiante !

Evidemment en lisant cela les photos vous paraitront fort décevantes car malheureusement n’ont été retrouvées que les fondations du Grand Temple de Bali. Il est d’importance de noter que nulles pierres n’ont été retrouvées disséminées alentours, ce fait écartant la possibilité d’un éboulement suite à une catastrophe naturelle.

Le directeur du Centre d’Archéologie de Bali Made Geria nous a fait savoir que le temple découvert est très vraisemblablement dédié au culte de Vischnou, et qu’il aurait donc été édifié par des vischnouistes, une mouvance hindouiste qui a presque totalement disparu à Bali ainsi que dans les autres communautés hindouistes de l’archipel (voir notre article rédigé en 2004 : Les Dérangeants Bujangga Wesnawe : ceux qui suivent Vishnou).

L’information « choc » communiquée par plusieurs personnes proches des « autorités » ou en faisant partie (elles souhaitent garder l’anonymat…) est qu’un nombre incalculable de pierres ont été subtilisées pour servir de matériel de construction. Certains lieux où les pierres se trouvent aujourd’hui ont déjà été identifiés… dont l’aéroport de Denpasar ! L’usage vandale de pierres du Grand Temple aurait commencé sous l’occupation japonaise durant la deuxième guerre mondiale et continué lors de l’accomplissement du « Proyek Tuban », terme indonésien qui dénomme l’agrandissement de l’aéroport de Denpasar ayant eu lieu de 1963 à 1969. Les spéculations ont été confirmées par de nombreux villageois, certains ayant été personnellement impliqués.

Les archéologues balinais savent en vérité depuis longtemps que le village de Penatih protège sous sa terre de précieux trésors du passé. D’autres sites à proximité de celui où a été exhumé le Grand Temple sont déjà connus et n’attendent que de renaitre de la tombe où des Hommes et non dame Nature les ont jeté aux oubliettes. Le village de Penatih fut très vraisemblablement au 14e siècle un complexe de temples où se rendaient les habitants d’une ville d’au moins cent mille âmes.

La découverte du Grand Temple de Bali, dédié au culte de Vischnou, est donc de manière quasi-certaine une fausse découverte. Ce temple d’une importance primordiale pour comprendre l’Histoire de Bali, fort obscure du 14e au 17e siècle, a très vraisemblablement été trouvé, et retrouvé, plusieurs fois durant le 20e siècle, information capitale qu’à notre connaissance tous les médias indonésiens et internationaux ont à ce jour passé sous silence. Seuls Bali Authentique et Bali Discovery (confère article « Digging up Bali’s past ») sortent de l’ombre ce qu’il convient d’appeler un bien vilain secret, cet acharnement extraordinaire à détruire le Grand Temple de Bali de sorte à rendre impossible sa reconstruction.

De nombreuses questions se posent alors…

  • Les fouilles ont-elle de réelles chances d’être poursuivies ?… Pourquoi si peu d’intérêt porté à cette (re)découverte ?
  • Les pierres du Grand Temple seront-elles récupérées qu’elles que soient leurs localisations actuelles ?…
  • De quels pans embarrassants de l’Histoire de Bali ces pierres seraient-elles les témoins ?

Qu’enfin la vérité soit extirpée des ténèbres pour le grand bien de tous les Balinais, elle est peut-être bien la clé pour qu’esprits soient retrouvés et pour que l’île soit sauvée d’une fatale décadence : environnement en phase d’être saccagé, matérialisme qui fait sont lit doucement mais sûrement… Bali est devenue une île à vendre, multi dimensionnellement parlant…

Nous osons croire avec les Balinais et tous les amoureux de cette île magnifique à un miracle, le miracle tant attendu qui sauverait Bali des dangers d’une époque sans boussole et d’auto-destructrice fuite en avant.

Les dieux balinais se remettent au travail depuis quelques semaines, vivement que cela ne soit qu’un début !

Menu Bali

Découvrez-en plus sur Bali grâce à ce menu.