Les sources sacrées

Car c’est un fait malheureux et avéré : les Balinais commencent à être touchés par cette maladie consubstantielle au matérialisme qui se traduit par une perte de sens des actions humaines et une percée de l’angoisse jusqu’à des niveaux difficilement supportables, cette maladie que l’on appelle communément et obscurément le « stress »… La bonne nouvelle : nul besoin d’être hindou pour pouvoir prendre un bain purificateur à Bali, cette expérience facilitant le lâcher-prise et donc la capacité à jouir de vos vacances ne tient qu’à vous !

Idéalement un bain purificateur se prend à d’augustes dates (pleine lune, lune noire, lendemain du jour de l’An balinais…) mais aucun jour n’est contre-indiqué.

Il peut être donné par un prêtre ou un guérisseur mais généralement il se prend librement, sans accompagnement, à une source d’eau (la plus connue étant celle de Tampaksiring), un lac, ou à la mer. Une offrande, une tige d’encens et une prière suffisent d’un point de vue ritualiste, l’important étant de faire le vide en soi pour se « laver » des énergies négatives et des pensées parasites qui empêchent de jouir pleinement de la vie. L’idée est de faire ce vide en soi en communiant avec la nature, en se dissolvant momentanément en elle par le biais de l’eau, l’élément divin par excellence.

Ces bains purificateurs ne peuvent laver le mauvais karma (vie présente résultant des actions passées) mais permettent à ceux qui sont victimes de magie noire d’expulser le mauvais esprit qui a pris possession d’eux, cela étant plus fréquent qu’on ne l’imagine puisqu’en vingt minutes (le temps pris pour prendre la série de photos) deux femmes ont ainsi été libérées … Si l’on croit ce que l’on voit…

Menu Bali

Découvrez-en plus sur Bali grâce à ce menu.