Société

Les Balian : Guérisseurs, sorciers, médiums, chamanes, médecine traditionnelle

Notre corps, un petit monde

A l’opposé des occidentaux qui depuis Hippocrate ne voient les maladies que comme un ensemble de causes et effets, de maladies et de remèdes bien définis, les balinais attribuent les maladies à certaines causes invisibles (niskala) dont les origines sont des déséquilibres cosmiques.

N’oublions pas que les balinais conçoivent le corps comme le « petit monde » ou microcosme qui n’est autre qu’une reproduction ou plus exactement le doublet du « grand monde » ou macrocosme.

Tout déséquilibre dans la chaîne cosmique aura des échos dans le système tout entier. Les maladies sont des déséquilibres du niveau microcosmique alors qu’une guerre ou une éruption volcanique sont des déséquilibres du niveau macrocosmique.

Les balian permettent par leurs savoirs de rétablir l’équilibre par des rituels et servent d’intermédiaires pour détecter les déséquilibres et ainsi agir sur le monde des niskala pour apporter la guérison en combattant les forces du mal. Pour agir sur l’équilibre cosmique ils utiliseront aussi bien les plantes, racines ou massage que la transe et les pouvoirs magiques.

Il existe plusieurs types de balian :

Les wisata balian (balian instruits)

Spécialistes des herbes médicinales, leur connaissance repose sur leur connaissance des lontar (feuilles de palmier gravées servant de livre). La fonction est généralement passée de père en fils mais pas exclusivement. Bien que le pouvoir des wisata balian soit lié à la puissance magique, ils semblent être des croyants dans la rationalité médicale. Ils connaissent les herbes et les moyens de les utiliser, ils sont les héritiers de siècles d’erreurs et d’épreuves, ainsi les balians prescrivaient la quinine contre la malaria bien avant que la médecine occidentale ne la transforme en médecine « respectable ». Le wisata balian combine ses connaissances des formules et mots magiques, des signes cabalistiques et sa compréhension du calendrier balinais avec sa maîtrise des massages, des herbes et des racines. Aidé par la fois de ses patients il peut exécuter de vrais traitements.

Les tetakson Balian (sorcier docteur)

Ils ont été choisis par les dieux ou les esprits pour être possédés lors de rituels. Lorsqu’il entre en transe, il contacte son « esprit-aidant », parfois son père ou un ancien grand balian, et possédé par l’esprit-aidant il peut entrer dans le monde des esprits et combattre les forces maléfiques. Durant la transe le balian marmonne, gronde, parfois danse mimant des duels avec des esprits maléfiques. Il fait parler les dieux, les défunts et les esprits. On peut le consulter pour savoir quelle est la cause d’une maladie, où se trouve l’âme d’un défunt par exemple.

Les balian sont consultés pour bien d’autres problèmes que ceux de santé car leur savoir s’applique à tout le macrocosme. Ainsi il pourra indiquer le meilleur endroit pour construire une cuisine afin de ne pas enfreindre une loi de l’équilibre cosmique en ne respectant pas