Spiritualité

Le Kejawen, mysticisme javanais

Le Kejawen, un courant mystique

A Java la religion est un amalgame de rites islamiques et de croyances javanaises. En Indonésie l’islam, sa pratique et son interprétation sont beaucoup moins austères qu’au moyen orient… L’islam a été introduit entre le XIIe et le XVe sous forme de soufi mystique qui a permis un syncrétisme rapide avec les traditions locales et donc l’hindouisme et ses traditions… Le terme Kejawen regroupe tout ce qui constitue la javanité, la culture javanaise, il peut être classé comme un islam progressiste ou libéral. Etre Kejawen c’est être javanais, croire en l’agama java, amalgame d’animisme, d’hindo-bouddhisme et d’islam (et plus particulièrement le soufisme). Le Kejawen est bien loin d’un courant de pensé monothéiste alors qu’il est reconnu comme tel par la constitution de 1945, puis comme religion en 1973. Le kejawen est avant tout l’essence même de Java, un courant mystique qui permet les cultes à la nature, qui encourage les sacrifices et les dévotions aux esprits locaux et ancestraux.

Qu’est ce que la javanité ?

Parcourez les ruelles du kraton de Yogyakarta, allez sur la plage de Parangtritis faire une visite à la déesse Nyai Loro Kidul, montez le pentes du Merapi et croisez les Tengger, derniers hindouistes du royaume de Mataram qui se sont réfugiés sur le Mont Merapi siège des dieux… participez à un mariage, observez les multiples sacrifices et dons qui sont faits à la nature et a ses dieux… assistez à une représentation de théâtre d’ombre où des musulmans-kejawen vous compteront des épopées hindouistes alors que l’islam devrait leur interdire toute représentation humaine… vous découvrirez les contours flous de ce qu’est la javanité…

Nous vous l’avions dit à Java rien n’est simple, le mysticisme est partout présent, et derrière le vernis d’un islam libéral se cachent les profondes racines d’une civilisation hindo bouddhiste elle même venu se greffer sur des croyances animistes.